Brocante Temploux 2018

Rien à faire aujourd’hui donc direction la brocante de Temploux sans grande illusion.

Mais sur 6 km y’aura bien un truc qui m’intéressera ou alors,j’ai vraiment la poisse….

Et bien oui! au coin d’une rue,je vois une caisse avec un Commodore 64 donc il n’est surement pas seul.

Effectivement,il y’a son drive,lecteur K7,quelques jeux et livre.

Le vendeur me fait le tout pour 100€,un peut chère sachant qu’il n’y’a que quelques jeux qui m’intéresses car le reste,je l’ai déjà.

La sélection faite (livres plus jeux en disquette sauf 1 en K7),je m’en sort pour 10€

Sincèrement,si le vendeur ne diminue pas son prix,je doute que le reste parte ou alors,le pigeon du jour passera par là….

proC64

Plus loin,des jeux pour mon bon vieux Atari 2600,la chance est avec moi,je retrouve deux jeux que j’avais vendu dans ma jeunesse et regretté après Decathlon et Cosmic Arck restera à retrouvé Atlantis.

2600

 Continuant mon petit bonhomme de chemin,je n’en crois pas mes yeux,des cartouches Vectrex,elles sont à 10€ pièce.

A tout hasard et par curiosité,je demande si la console est disponible…

Et oui me répond le vendeur,elle est dans la voiture,vous voulez la voir?

Ha que oui que je veux la voir !!!!

Bigre,elle semble en bon état général,maintenant,la question qui pique: »vous la faite à combien? »

Vendeur-150€

Moi-sans les jeux?

Vendeur-Ha non monsieur si vous la prenez,je vous donne les jeux!

Moi,excuse bidon, »y’a un distributeur quelque part? »

Vendeur-Oui,au bout de la rue,je crois.

Moi-OK,vous me la gardez,je vais voir?

Vendeur-OK

Arrivé au bout de la rue,rapide visite sur Ebay et autres sites de vente(merci la technologie),bhen y’a pas photo,la console plus les 4 jeux,je suis gagnant!

Donc,retour sur mes pas et pour être dans le coup,je dis au vendeur: »à 150€ on peux dire:affaire conclue! »

Vec

Il y avait d’autres choses intéressantes sur d’autres stands mais soit les prix étaient trop élevé et indiscutables ou alors les gars connaissaient la vrai valeur de leurs trucs donc négociations limitée.

Mais bon,ne soyons pas trop gourmand,on peut dire que la pêche a été bonne.

Conclusion,sur les prochaines brocantes faudra que je regarde après des jeux Vectrex

 car sur le net,elles sont assez chère….

 

 

Advertisements

Qui a dit que le Commodore 64 était mort??!?

Psytronik Software sort « Organism » pour le Commodore 64,disponible en téléchargement(compatible Commodore mini) et sur bonne vielle disquette ou K7 avec la belle boîte qui va avec.

Organism1

La trame de fond de « Organism » est que l’UTS Heracles, un vaisseau spatial de transport militaire voyage vers une station militaire située sur la Bordure Extérieure depuis 6 mois,à l’approche de sa destination l’ordinateur est sur le point de réveiller son équipage quand des formes de vie sont détectées dans le compartiment de stockage.

Organism2

Vous êtes le premier réveillé et alors que le reste de l’équipage émerge de son profond sommeil, les formes de vie inconnues ont percé la coque du navire ce qui met tout l’équipage en danger immédiat. Vous contactez et rapportez le problème à votre hiérarchie sur Terre et celle ci vous donnent les instructions qui sont d’annuler la mission, éliminer toutes les traces,preuves et sécuriser les capsules de sauvetage.

« Organism » est un jeu aventure/arcade sur le thème de la science-fiction qui vous voit jouer le rôle du dernier membre d’équipage survivant armé d’un fusil pour explorer tous les ponts du vaisseau spatial afin de trouver des disques de données et des terminaux (pour télécharger des informations critiques du système du navire) avant de vous échapper.

Les activités principales au sein d' »Organism » sont d’explorer un grand nombre de pièces dans l’UTS Heracles et éliminer les formes de vie hostiles qui ont provoqué l’annulation de la mission.

Organism3-800x448

En traversant les couloirs du navire, vous rencontrerez un grand nombre d’araignées intergalactiques qui doivent être éliminées rapidement. Certaines de ces créatures rampantes dorment encore dans leurs oeufs et auront besoin d’éclore avant de se réveiller et de vous attaquer.

huI2Kg

Chaque niveau de pont a au moins un ascenseur, que vous devez utilisez pour vous déplacer vers d’autres niveaux du navire. Lorsque vous atteignez les niveaux inférieurs, vous rencontrez des formes de vie extraterrestres plus dangereuses et donc plus difficiles à tuer.

Les contrôles de jeu sont plutôt simples. Le bouton FIRE=tirer,maintenu enfoncé plus longtemps=se dégager. Utilisez le radar pour localiser l’équipage (représenté par des étiquettes d’identification), les disques de données,les terminaux et améliorer votre arme en cours de route.

La remise à niveau des armes sera la clé de votre succès puisque les ponts inférieurs du navire sont infestés d’organismes extraterrestres qui attaquent en essaims et se déplacent beaucoup plus rapidement que ceux trouvés sur les niveaux supérieur. Méfiez vous aussi en approchant ce qui semble être d’autres membres d’équipage car ils semblent que certain aient été infectés et puissent se retourner contre vous.

Organism4-800x445

Pour dissocier les phases de jeu,introduisez votre carte colorée dans un terminal de données ce qui ouvre un autre tableau dans lequel vous devez connecter les « bits » colorés correspondants pour récupérer les données. Ceci est une petite touche « casse tête » qui ajoute un plus à l’ensemble.

_RzFI2

Points fort du jeu: une superbe introduction et des scènes coupées qui font la mise en place de l’histoire,une excellente musique d’ambiance et des graphismes haute définition qui permettent un personnage principal bien défini et des touches subtiles à l’arrière-plan.

Sans oublier le clin d’oeil à peine voilé pour Alien….

« Organism » est disponible en téléchargement numérique pour $ 4.99 USD. Alternativement, une édition physique est disponible à partir de £ 6.99 et allant jusqu’à £ 29.99 pour la Collector’s Box Edition.

organism_box_big

Vidéo:

 

Achat numérique: Itch.Io

Achat d’édition physique: Psytronik Software

Encore le gros lot…

La semaine passée, j’ai encore reçu un beau lot de materiel:

Un commodore 64C en bon état,

Un lecteur de disquettes Oceanic compatible commodore,

Un lecteur Datassette,

Deux joysticks quickshot II Turbo,

Une cartouche Power Cartridge,

Et une bonne centaine de disquettes, les cables, quelques manuels et deux jeux originaux sur cassette.

lot7.jpg

Le tout en état de marche et généreusement offert par un habitant de Montignies leTilleul…

Encore un grand merci à celui-ci 🙂 

PS: Steph, n’oublie pas de m’envoyer un petit mail (quicksandbe at yahoo.fr) pour me donner ton adresse pour que je t’envoie un petit colis…

 

Mystère Helvetique ?

Depuis quelques mois, je reçois des enveloppes en provenance du nord de la Suisse.

Dans chacune de ces enveloppes j’ai trouvé une disquette originale de jeu pour COMMODORE 64:

disks.jpg

Des disquettes en bon état, avec leur emballage.

Aujourd’hui, j’ai reçu XEVIOUS,

Le mois passé: une compilation comprenant FIGHTER PILOT, RAMBO II, KUNG FU MASTER et GHOSTBUSTERS.

Avant ça, j’avais reçu, toujours par la poste: SPACE HARRIER, FLIGHT SIMULATOR II, KILLER RING et MAGIC DISK CLASSIC 64.

Tous ces jeux me sont sans doute envoyés par un visiteur bien sympa du blog, mais pas un petit mot pour accompagner ces envois !

Alors, mysterieux visiteur Suisse, si tu passe par ici, n’hesite pas à nous laisser un petit commentaire… et merci encore pour tes envois.

 

28 ans après, Elite devient « dangerous » !

Bonjour !

Je me surnomme Urbinou, et j’ai été invité par C64 à participer à ce blog, grand merci pour cet honneur Sourire

Je me présenterai plus en détail dans une future note, aujourd’hui je vais vous parler en urgence d’un projet qui me tient à coeur : il s’agit du projet kickstarter Elite:Dangerous, et en urgence, car à l’heure où j’écris ces lignes, le projet se termine dans 57 heures !

elite,dangerous,braben,kickstarter

http://www.kickstarter.com/projects/1461411552/elite-dangerous

Sur un objectif de 1.250.000£, il reste 38.000£ à réunir. C’est faisable, mais toute nouvelle promesse de financemant est la bienvenue.
Ce qui rend ce projet hautement attrayant, est que la société à son origine a pour big boss David Braben, le co-auteur du premier opus sorti il y a 28 ans. Et s’il a choisi la voie du kickstarter malgré le fait que c’est un studio renommé (plus de 200 employés), c’est afin de pouvoir réaliser le jeu ultime dont il rêve, sans avoir à satisfaire aux exigences des éditeurs.

Une petite video promo qui me file toujours la chair de poule :

Le montant minimum pour obtenir le jeu une fois terminé est de 20£. Ce ticket d’entrée est en nombre limité, mais il s’en libère régulièrement. J’ai pour ma part opté pour la version boite premium, comprenant notamment un t-shirt collector, une carte stellaire et un roman, à 90£+15£ de port. J’ai également choisi un concept art format A3 signé par l’auteur pour 35£+15£ de port. Ce qui nous fait au total le montant déraisonnable de 155£ ! Mais quand on aime… (refrain connu !)

Sinon, qu’est donc Elite ? Il s’agit d’une simulation spatiale en 3D fil de fer, écrite par 2 étudiants, David Braben et Ian Bell en 1984 initialement sur Acorn Electron et BBC micro. Un jeu bac à sable dans lequel vous pouviez vivre votre vie comme bon vous semblait, en marchand, chasseur de prime, traficant, pirate…
Dans 22K d’assembleur, grâce à la magie de la génération procédurale, nos 2 génies nous offraient 256 systèmes stellaires à explorer.

Un an plus tard, Elite était porté sur C64 (et la plupart des micros 8bits) :

elite,dangerous,braben,kickstarter

 

Tout qui a joué à Elite n’a pu oublier ses premières tentatives d’accostage à la station Coriolis, tout en fracassant son joli vaisseau sur l’air du beau danube bleu Sourire
Une fois que vous aviez accumulé quelques crédits, le premier achat intelligent était bien sûr le docking computer !

En 1993, la suite intitulée Frontier:Elite II arrive sur Amiga (et autres 16bits) :

elite,dangerous,braben,kickstarter

elite,dangerous,braben,kickstarter

 

 

 

 

 

 

 

Cet opus introduisait, outre une modélisation plus sophistiquée en 3D texturée, la possibilité de se poser sur les planètes, tout en réussissant l’exploit de caser 100.000.000.000 d’étoiles sur une disquette 880Ko.

N’ayant jamais eu l’occasion d’y jouer, je l’ai acheté récemment en version boite complète. Si cela vous intéresse, j’en ferai une note dès que j’aurai la possibilité de le tester sur mon A1200.

Je me contenterai juste de citer la suite, Frontier:First encounters, sortie sur PC, à un moment de ma vie que je qualifierai de néant vidéoludique !

Voila qui clôt ma première intervention sur ce blog que je suis depuis très longtemps.

A bientôt pour de nouvelles notes très certainement, et n’oubliez pas, il reste 57 heures si vous ne voulez pas manquer le come back du père des space sims !

Urbinou.