Un peu de technique …

Voici un petit article dédié à la réparation des machines Commodore.

Vous savez comme je peux être pugnace quand il s’agit d’arriver à réparer notre bécane préférée… En voici la preuve 🙂

En effet un de mes C64 en panne a comme symptome un écran de démarrage rempli de caractères « random ». Le bord bleu de l’écran est normal mais l’intérieur est rempli de toutes sortes de caractères qui ont l’air d’avoir été choisi au hasard.

Voici une photo d’écran de la panne:

IMG_3763

Je remplace d’abord, par acquis de conscience, toutes les puces « classiques » par d’autres, qui fonctionnent dans un des mes autres C64 : 6526, VIC, 6510, …

Toujours la même chose !

Suspectant un problème de mémoire, je me décide à placer des support CI en dessous de chacune des puces mémoires dont voici une image.

 

supports_mem

 

L’opération terminée, je peux maintenant remplacer chacune des puces mémoire par une autre, fonctionnelle. Voire même toutes simultanément.
Résultat: toujours le même problème !

Je procède à une autre technique: l’essai d’une cartouche.

Je possède en effet une cartouche diagnostique, qui permet de tester cpu, sid, mémoire, cia, …

L’ennui c’est que mon écran, totalement brouillé par des caractères random n’arrange rien. Néanmoins, je peux voir que des caractères bougent de temps en temps. Cela veut dire que la cartouche fonctionne, que le cpu est ok !

Je peux même remarquer à l’endroit réservé aux tests des puces mémoire U21,U22,U23 et U24 des indications « BAD » ce qui signifie que quelque chose ne va pas avec ces puces.

Puisque toutes mes mémoires sont bonnes (je les ai toutes remplacées), il faut que j’aille voir autre part.

Je décide donc de remplacer une des puces MOS 7708 (équivalent 74LS257). Ces deux puces ont un rôle direct à jouer avec la mémoire, il suffit de regarder le schéma électrique du C64. C’est donc probablement une très bonne piste !

Voici une image de nouvelle puce placée sur son socket entourée en rouge (en dessous). Au dessus on peut voir la seconde puce, dédiée à la rangée des puces mémoires supérieures.

IMG_0338

Une fois remplacée, je redémarre le C64 et là, surprise ! L’écran de démarrage est bien fonctionnel ! Je lance un jeu à partir d’une disquette, nickel !
Le voilà de nouveau en ordre !

Voici la fautive (dont l’équivalent « cheap » est le 74LS257) :

 

IMG_0343

Maintenant que j’ai terminé de réparer celui-là, je me lance dans la réparation d’un autre donc le clavier a quelques problèmes (deux colonnes de touche ne fonctionnent plus). A priori je pensais qu’il s’agissait du CIA 1 mais après remplacement de celui-ci, toujours un problème similaire (mais autres colonnes de touche, ce qui me fait dire qu’il s’agit d’un problème mécanique, soudures sèches ou autre).

Bon amusement si vous vous lancez dans la réparation de votre Commodore et surtout, armez vous de patience. Dans mon cas, je n’ai pas compté les heures pour placer des sockets IC en dessous de toutes les puces suspectes. Il faut aussi faire preuve d’un bon esprit de déduction, et surtout, ne pas hésiter à mettre ses mains dans le cambouis !

Steph

Advertisements

6 thoughts on “Un peu de technique …

  1. J’en ai un qui a exactement les mĂȘmes symptomes, faudra que j’essaie, si j’ai la patience, dĂ©s que ma c-room sera un peu fonctionelle…

    J'aime

  2. Ben voilĂ , si j’ai Ă©tĂ© utile Ă  quelqu’un, je serai assez content !
    J’en ai rĂ©parĂ© deux autres: un dont le modulateur TV Ă©tait dĂ©faillant, et un autre donc le VIC II Ă©tait mauvais. Ces deux pannes-lĂ  Ă©taient beaucoup plus faciles Ă  dĂ©tecter et rĂ©parer Ă©videmment.
    Dans tous les cas, c’est toujours possible de rĂ©parer virtuellement n’importe quelle panne.

    J'aime

  3. Ah, je suis vert, j’avais un C64 avec les mĂȘmes symptĂŽmes, et on m’avait orientĂ© vers un problĂšme de PLA… Depuis la CM est partie Ă  la benne 😩

    J'aime

Les commentaires sont fermés.