Michel, mon frère etait un grand commodore addict aussi, un peu moins actif ces derniers temps, mais en 1984 quand j’avais acheté le mien, il n’avait pas mis longtemps à suivre le mouvement, il avait dix ans de plus que moi, il avait déjà quitté la maison des parents et travaillait déjà, il a eu d’autant plus facile pour s’en acheter un rapidement. J’avais treize ans, et j’adorais aller passer le weekend chez lui et dormir là bas, c’est avec lui que j’ai passé mes premières nuits blanches à secouer le joystick sur blue max, dig dug et pengo. C’etait un grand frère, mais pas un grand frère moralisateur, il faisait beaucoup plus de bétises que moi, et c’est avec lui que j’ai fait mes premières, il m’à appris à rouler en mobylette avant l’age, sans permis et sans assurances, il m’a fait boire mes premières bières et prendre ma première cuite, c’est avec lui que j’ai regardé mes premiers films de culs et il m’a appris à  prendre le train sans payer et m’a fait prendre mes premières frayeurs caché dans les toilettes en attendant que le controleur s’éloigne… tout ça ne compte pas sur le moment.

Au-revoir Michel, tu va me manquer maintenant.

Advertisements