De l’art du répertoire

 EXDOS

Le grand sport des années 80, c’était de refiler aux copains des disquettes craquées par d’autres en y laissant sa marque de fabrique… dans le directory. Plusieurs programmes permettaient de manipuler les lignes du $,8. Voici un exemple avec EX-DOS/Disk Doctor 64, aménagé de manière, disons… contemporaine.

sc1

Pour y arriver de manière plus moderne, voyez le post consacré à DiskImagery 64 sur le blog de Torx ! 

Advertisements

4 thoughts on “De l’art du répertoire

  1. Et c’est comme ça que je retrouve des disks MCC qui ont vingt ans dans mes paquets de disques récupérés à Bruxelles et ailleurs… 🙂

    J'aime

  2. ;p moi je refaissais toute la disquette depuis le début
    avec mon prg avec la démo (avec le soft dont j’avais parlé), les lignes de blahblah, puis le jeux !!

    Piet the cracker boy 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.